Les jeunes pousses
ont besoin de terre

« Cela fait trois ans que je suis bénévole à Terre de Liens PACA. Si j’ai choisi de m’engager au départ, c’est que je trouvais que mon département, le Vaucluse, était en train de s’enlaidir pour cause d’artificialisation des terres, et qu’il était en train de perdre peu à peu de sa  vocation agricole. Dans l’association Terre de Liens, chacun a un rôle à jouer, qu’il soit expert des problématiques agricoles ou totalement novice comme moi. On est tous amenés à progresser dans nos connaissances afin de pouvoir aider à la préservation des terres et à l’installation concrète de nouveaux paysans dans une agriculture respectueuse de l’environnement. »